Google Alertes : un premier pas vers la veille

Pour surveiller vos sujets de prédilection, vous avez le choix entre effectuer votre recherche manuellement sur les moteurs et écumer les pages de résultats… ou automatiser cette tâche. Si la première solution peut paraître fastidieuse, Google Alertes, un des services de la galaxie Google vous permet de récolter automatiquement les nouveaux contenus sur un sujet précis.

Google Alertes est donc un outil qui vous permet de paramétrer des recherches automatiques. Gratuit, il est possible de créer jusqu’à 1000 alertes. Après les avoir créées, vous recevrez les résultats dans vos flux RSS ou dans votre boite mail. Un moyen simple et pratique pour mettre en place un premier niveau de veille.

Google-Alertes

Comment fonctionne Google Alertes ?

Paramétrer une alerte est relativement facile. Une fois sur l’espace Google Alertes, cliquez sur le bouton « créer une alerte ».

Entrez ensuite les mots-clés sur lesquels vous souhaitez faire une recherche. Pour obtenir des résultats pertinents, soyez précis dans le choix des termes. En effet, l’outil peut générer beaucoup de bruit (des résultats sans rapport avec votre requête) car il n’est pas encore capable d’analyser sémantiquement votre requête. Il fera remonter l’ensemble des résultats indexés pas Google et contenant vos mots-clés.

Une fois les expressions de recherche définies, vous avez la possibilité de choisir le type de source à surveiller. Le moteur recherchera soit dans les actualités, dans les contenus publiés sur les blogs, dans les vidéos, dans les livres ou dans les discussions sur les forums. Vous avez également la possibilité d’effectuer une recherche globale qui intègrera tous ces éléments.

Vous pouvez aussi décider de la fréquence de réception des résultats : soit immédiatement, soit une fois par jour, ou bien moins régulièrement. D’autre part, vous pouvez dans le même temps déterminer le nombre de requêtes qui doivent remonter. .

Une fois ces paramètres réglés, Google Alertes vous offre le choix de recevoir les résultats par e-mail ou de les enregistrer dans votre lecteur de vos flux RSS.

Pour aller plus loin

Comme pour une recherche sur un moteur, Google Alertes nécessite d’utiliser des opérateurs précis pour améliorer la pertinence des résultats. En ce sens, plusieurs paramètres permettent de mieux qualifier votre recherche.

On notera par exemple les guillemets. Ces dernières indiquent à Google que vous recherchez uniquement les contenus comprenant l’expression exacte, ce qui limite le bruit généré par la recherche multi-mots.

Vous pouvez également exclure des mots-clés grâce au signe  » -«  placé devant les occurrences. Par exemple, les recherches sur le mot « Bretagne -Grande » permettront d’éliminer tous les résultats contenant le terme « Grande-Bretagne ». Google Alertes supporte aussi les recherches de mots similaires, grâce à l’emploi du tilde. Ainsi, une requête sur « ~Alimentation » fera remonter les résultats de « Nutrition ».

D’autre part, il est possible de choisir ou d’exclure des sources. En employant l’opérateur « site: », Google ne s’intéressera qu’à ce domaine. En plaçant le «-» devant l’opérateur, vous pouvez de la même manière lui demander de ne pas tenir compte du site.

D’autres opérateurs comme « OR » offrent la possibilité de rechercher un seul des deux termes d’une requête, ce qui vous permet d’élargir votre recherche.

Google Alertes est donc appréciable pour automatiser une partie de la recherche d’informations. Cet outil est une base de travail sur laquelle s’appuyer lorsque vous souhaitez rester informé sur un sujet. Cependant, dans le cadre d’une veille plus pointue, ce service n’est pas suffisant : Google n’indexe que 15 à 20% du web, rendant ainsi inaccessible à vos yeux de veilleurs en herbe tous les contenus cachés dans les méandres du web dit invisible… dont nous vous reparlerons dans un prochaine billet. A suivre !

Partager

Catégories : Questions d'actualité

3 réflexions au sujet de « Google Alertes : un premier pas vers la veille »

  1. Ping : Google Alertes pour un premier niveau de veille (Veille Ouest) « Intelligence scientifique & Veille

  2. Ping : Flux RSS : quand l’information vient à vous… et non l’inverse ! | L'Œil au Carré

  3. Ping : Adieu Google Reader : merci Google ? | L'Œil au Carré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>